750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Sommes Nous ?

  • cave des jacobins
  • La cave des Jacobins se situe rue Sainte Claire, la rue qui se situe entre les 2 grandes places de parking de Dinan : la place Duguesclin et la place du champ clos.
  • La cave des Jacobins se situe rue Sainte Claire, la rue qui se situe entre les 2 grandes places de parking de Dinan : la place Duguesclin et la place du champ clos.

Recherche

Tarif 2011

22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 16:49

Du 29 mai au 6 juin, vous pourrez venir déguster gratuitement les vins de Walter Van Aalderen,
Domaine "LE CISSO". Plusieurs cépages et terroirs à découvrir : vin de pays d'Oc (merlot / cabernet) et coteaux du Languedoc (grenache / syrah / mourvèdre).
Nous ferons déguster les vins du Vendredi 29 mai au Samedi 6 juin.
Walter sera là  le vendredi 5 juin et le Samedi 6 juin. C'est l'occasion de vous présenter un des vignerons les plus talentueux du Languedoc.
Vos amis sont les bienvenus !

Partager cet article

Repost0

commentaires

BOVARIO 29/08/2016 12:45

Je viens de goûter un Cisso de 2012.Excellent.Mais comment faire pour le commander.Merci pour le renseignement

kerebel 26/01/2012 16:15

Je viens de goûter un Cisso de 2001.Excellent.Mais comment faire pour le commander.Merci pour le renseignement

cave des jacobins 30/01/2012 09:20



Merci,


je peux vous proposer:


cisso en blle à 8.50


en mag 2009 à 19


Cisso 2009 gde cuvée à 11


Bouboulès (languedoc AOP) près de Faugères à 8.50


Tous ces vins sont produits par Walter vigneron à Nizas et Gabian.


A votre service


les frais de port seront calculés en fonction de vote adresse.


info@cavejacobns.com


 



Bouillaux Christophe 28/12/2009 22:51


Il y a dix jours , je ne connaissais ni le Cisso, ni Walter V A. Yves, un ami épicurien, lors d'un dîner chez lui m'a fait connaitre le Cisso 2006,2007 élaboré, produit par Walter Van A. Ce vin,
ces vins m'ont ouvert de nouveau le plaisir de consommer ce nectar...tous les convives présents ont partagé ce même étonnement et plaisir du palais...bravo pour ce travail accompli qui plusieurs
mois plus tard a enchanté une belle tablée d'Amis en Sud-Bretagne...
Je viens de lire le parcours de Walter V A qui démontre son humilité tel un compagnon du devoir bâtissant "grain aprés grain" des vins qui vous réconcilient avec la Vie...
Félicitations, continuez à tirer vers le haut ces vins pour le plus grand plaisr des consommateurs


vincent Cave d es Jacobins 29/12/2009 11:09


Merci pour votre post...
Nous sommes effectivement très fier de ces vins! Le côté artisanal et humain nous dépasse...
Quel engagement et quelle determination...
Nous vous proposons aujourd'hui une nouvelle cuvée de chez Walter:
Le Bouboulés, coteaux du Languedoc 2008 , terroir près de Faugères!
Le top du Languedoc! du fruit, de la matière tout en souplesse, quelle claque!
Prix 8.30 et Grande Cuvée à 12.50 euros.
à votre service


Daniel 12/05/2009 18:15

Je ne ferai aucun commentaire sur les vins de Walter... il le fera mieux que moi, pour vous, les 5 et 6 juin prochains. Mais, afin de vous permettre de mieux connaître ce personnage attachant avant de le rencontrer, voici quelques lignes écrites en 2008 qui vous feront découvrir son parcours...


... Aussi loin que l’on se souvienne, le voyage fait partie de nous : on voyage tout d’abord avec ses parents, puis avec la vie. Au début, on rencontre des gens, on croise des foules, ensuite les gens vous rencontrent. Au fil du temps, on devient exigeant sur la qualité de ces rencontres, des échanges, et, un jour, vos pas vous mènent vers un lieu d’apparence quelconque, commun, mais toutefois bucolique, presque romantique. Ce lieu a une âme, un charme qui distille ses parfums parcimonieusement, comme pour se protéger, se préserver, mieux se mériter. C’est en ce lieu protégé, un peu caché, que se sont développés des terroirs francs, forts, qu’un magicien nommé Walter a exalté. C’est à Nizas qu’une communauté fraternelle d’hommes et de femmes riches de très diverses et multiples expériences vécues ont le bonheur de côtoyer ce magicien.
En 1982, après un brillant cycle de fin d’études secondaires qui le voue à faire de lénifiantes études supérieures de chimie en Hollande, le "jeune" Walter décide que sa vie se déclinera sous le signe du vin et quitte son "plat pays" en quête d’aventures vinicoles… Le hasard de sa route le mènera au cœur du vignoble alsacien, à Husseren (8 km SW de Colmar), où il trouve refuge au sein de la légendaire maison Kuentz-Bas, dépositaire centenaire des savoir-faire d’une grande tradition de vins de haute qualité. Pendant deux ans, simple ouvrier agricole, 12 à 15 heures par jour, il trime, il presse, il taille, il apprend la vigne, le vin… et le français. Sûr de sa route et fort de sa nouvelle langue, il étudie l’œnologie à Dijon de 84 à 88. Là, notre "Candide" des temps modernes rencontre sa "Cunégonde", sa charmante épouse Nadine, qui ne le quittera plus, pas plus que lui ne quittera le berceau des vins de France. Après 5 ans d’errance qui le conduiront de la Californie à Arles en passant par les coteaux d’Aix et de Cassis, il pose son sac en 1993 à Nizas où une place de régisseur d’un domaine de 75 hectares l’attend. Le terroir qu’il découvre alors ressemble au jardin qu’il veut depuis toujours "cultiver". Parallèlement à son travail de régisseur, il acquiert en 93 sa première parcelle de vigne : 55 ares de coteaux villafranchiens exposés Sud-Ouest plantés de Cabernet, un terroir chaud qui porte le doux nom de Cisso, à base duquel il crée en 1994 la première cuvée du nectar qui aujourd’hui égaille nos palais et réjouit nos papilles.
En 1997 il décide de travailler pour lui. Son association amicale avec Michel AUSSEL, un viticulteur nizaçois qui exploite une quarantaine d’hectares pour le compte de trois caves coopératives locales, lui permet d’avoir accès à une cave familiale centenaire qui est alors réhabilitée. L’auguste bâtiment reprend vie, les premiers matériels sont achetés en commun, et, en contrepartie, Walter, l’œnologue, vinifie deux cuvées pour son ami Michel, fin connaisseur de la culture de la vigne, qui apporte à la cave les meilleurs raisins de son exploitation.
Aujourd’hui, Walter Van Aalderen exploite 3 hectares sur Nizas et a récemment planté 4 hectares à l’Ouest de Gabian, en limite de la zone d’appellation "Faugères". Il travaille sa vigne et élève son vin seul, en père attentionné, avec amour et enthousiasme. Cela s’appelle la passion !
Sur les traces du père, son fils Paul est actuellement en deuxième année de BTS Viticulture à Montpellier. Il compte poursuivre ses études et s’oriente naturellement vers un Master en Œnologie.
Demain, Paul, jeune vigneron-œnologue marchera sur les traces de son père, s’occupera plus particulièrement des vignes de Gabian tandis que Walter continuera d’élaborer ses Cisso et Piffé… à moins qu’une autre passion ne le rattrape !
Peut-être a-t-il dans les veines un peu de sang de ces grands navigateurs espagnols, car l’appel de la mer résonne de plus en plus dans sa tête. Alors, si son sac est embarqué pour de nouvelles aventures, sûr que Paul saura pérenniser son œuvre à terre.
… Il y a trois siècles, un certain François-Marie Arouet aurait certainement écrit un conte philosophique sur la vie d’un Walter, pour décliner avec style les aventures-passions de cet alchimiste de notre plaisir.

nicolas 07/05/2009 11:47

un vin fruité et épicé très facile à boire et qui ravira toutes les femmes qui n'aiment pas le rouge surtout avec ce nom évocateur de BOUBOULES.